Accueil > Arbres Fruitiers Conseils d’entretien Achat Arbres Fruitiers
Recevez 3 devis gratuits pour votre jardin :



Arbres Fruitiers

Un arbre fruitier est, comme son nom l’indique clairement, un arbre qui produit des fruits, et, plus spécifiquement, des fruits comestibles. Il en existe une centaine de variétés mais les pommiers, les cerisiers, les abricotiers et les poiriers en sont sans doute les plus beaux exemples.



Les arbres fruitiers sont en général plantés en pleine terre dans des vergers, champs spéciaux dans lequel il n’y a que des arbres fruitiers.

Toutefois, ce type d’arbre peut aussi être utilisé à des fins décoratives, en guise de bordure d’une allée ou pour agrémenter un appartement. Dans ce dernier cas, l’arbre est planté dans un bac.

Il produira moins de fruits qu’en extérieur et sa croissance sera limitée pour cause de manque d’ensoleillement, mais il sera très agréable à regarder.

Les citronniers nains sont les plus faciles à cultiver en intérieur mais presque toutes les espèces d’arbres fruitiers peuvent bien s’y acclimater à condition d’être bien entretenus.

Sur ce plan, les arbres fruitiers sont assez exigeants et il faut leur apporter des soins réguliers pour qu’ils fructifient de façon optimale.

Entretien

Avant d’aborder ce chapitre, il est en premier lieu intéressant de savoir quand et comment planter les arbres fruitiers. D’après les spécialistes, l’idéal est de les planter en terre à l’automne et de préparer le terrain deux semaines avant la mise en terre.



Pour ce faire, creuser un trou d’une profondeur correspondant à la longueur des racines dans un endroit bien exposé au soleil et enrichir le terreau avec des engrais naturels, opération à renouveler une à deux fois par an. Espacer les trous de 2 m ou plus pour respecter la future envergue de l’arbre.

Après avoir installé le plant dans le trou, veiller à bien combler celui-ci et tasser la terre qui recouvre les racines pour ne laisser aucune bulle d’air y pénétrer.

Une fois l’arbrisseau bien planté, le soutenir avec un tuteur, l’arroser abondamment au moins une fois par semaine et protéger ses racines avec un mélange de paille et de tourbe à l’approche de l’hiver.

Lorsque ses premiers fruits apparaissent, les enlever rapidement pour stimuler la prochaine fructification qui sera ainsi plus abondante et plus pérenne.

Ne jamais laisser l’arbre crouler sous les fruits pour ménager ses branches et, au début du printemps, traiter son écorce avec une solution insecticide spécifique. Enfin, il faut savoir qu’il n’est pas indispensable de tailler l’arbre fruitier sauf s’il croit de plus de 60 cm par an.

Différents types

Comme il l’a été dit plus haut, il existe une multitude de variétés d’arbres fruitiers. Pour les choisir plus facilement, il faut commencer par opter soit pour les variétés pollinisatrices, c’est-à-dire qui ont besoin d’autres espèces pour fructifier, soit pour les variétés autofertiles.




Les poiriers, les pommiers et les cerisiers entrent par exemple dans la première catégorie, et doivent par conséquent être mélangés entre eux tandis que les abricotiers et la majorité des cognassiers sont autofertiles.

Il faut ensuite savoir que chaque espèce d’arbre fruitier possède plusieurs sous-espèces qui se distinguent les unes des autres par leur période de fructification, par leurs conditions de pousse, par leur taille ainsi que par divers autres paramètres.

A titre d’exemple, les cerisiers se déclinent en Stark Hardy Giant, en Marmotte ou en Montmorency, alors que les châtaigniers peuvent être Bouche rouge, Combasle, Marigoule ou Marron de Lyon.

Pour faire le bon choix parmi toutes ces options, il est conseillé de bien se renseigner sur chaque espèce – auprès du vendeur – afin d’éviter les mauvaises surprises.


Notez cette page :




Partagez cette page :



Commentaires :





Recevez 3 devis gratuits pour votre jardin :



Rejoignez
la communauté
Rayon Jardin


+ de 30 000 membres

+ le kit jardin offert


Vous et le jardinage ?